Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi 16 octobre  : en grève contre la politique d'austérité !

Grève et manifestation

Jeudi 16 octobre 9h30

Place Arnaud Bernard

pour défendre les moyens de la sécurité sociale,

pour augmenter les salaires,

pour développer l'emploi,

pour financer les services publics !

A l’appel de nombreux syndicats de la CGT, du public et du privé, dénonceront la politique d'austérité du gouvernement. Ne pas fermer les yeux, briser le silence contre le casse du siècle gouvernementalo-patronal.

Le gouvernement n'en est plus à faire des cadeaux au patronat, l'alliance est désormais explicite et assumée. « Le pacte de responsabilité » est bien un pacte entre un gouvernement qui a laissé sur le bord de la route ce qui lui restait de social et un patronat dans son rôle de défense de sa classe, ceci avec l'accord de certaines organisations syndicales qui confondent « pragmatisme » et « complicité ».

C'est dans ce contexte que le gouvernement s'en prend à la Sécurité sociale. Cet acquis du Conseil national de la résistance est basé sur un principe de solidarité. La Sécurité sociale a été mise en place alors que le pays était en ruine : le gouvernement cherche à nous faire croire qu'il ne serait plus possible aujourd'hui de la financer ! La « crise » n'est qu'un prétexte : en remettant en cause les cotisations sociales, c'est une partie de notre salaire qui est attaquée.

La CGT assume sa responsabilité de première organisation syndicale, portant un syndicalisme de lutte et de proposition, et appelle à une grande journée de mobilisation interprofessionnelle pour le jeudi 16 octobre 2014. Déjà, de nombreux secteurs appellent à la grève. j

Les luttes que mènent les intermittent‐e‐s du spectacle, les intérimaires, les sans‐papiers, les contractuel‐le‐s ou encore les AVS montrent le refus d'un ordre social fondé sur les inégalités économiques, sociales et politiques inhérentes au système capitaliste.

L’Éducation Nationale n'est pas épargnée par l'austérité. Le recours massif à la précarité en est une illustration. Les créations de postes promises sur 5 ans, pour peu qu'elles soient réellement effectives, ne permettront ni de rattraper les 80 000 postes perdus entre 2007 et 2012 ni de suivre la hausse de la démographie, et donc n'apporteraient aucune amélioration à nos conditions de travail. De plus, elles restent souvent lettres mortes du fait de la « crise du recrutement » qui risque de perdurer tant les stagiaires restent malmenés et tant la formation qui leur est proposée est insuffisante. Et que dire du gel de nos salaires instauré depuis 4 ans alors que nous avons perdu 14 % de notre pouvoir d'achat depuis 2000...

Lisez et diffusez le tract d'appel à la grève et à la manifestation de la CGT Educ'action contre l'austérité.

Tag(s) : #Mobilisations