Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réforme du collège : la lutte se poursuit !

L'intersyndicale du 3 novembre appelle à une semaine d'action à partir du lundi 23 novembre.

La CGT Educ'action continue de proposer un appel clair à la grève contre la réforme, alors que de nombreux collègues se voient contraints de participer à la "vague 3" de la "formation sur la réforme du collège".

La CGT Educ'action 31 soutiendra tous les collègues qui refusent de participer à cette "vague 3".

Nous continuons de dénoncer la réforme du collège voulue par la Ministre de l’éducation nationale et en demandons toujours son abrogation.
Malgré le rejet quasi unanime fortement exprimé par les personnels et les organisations syndicales, le Ministère s’entête à vouloir imposer une réforme dévastatrice pour le système éducatif et dont les premières victimes seront les élèves.
Aujourd’hui cette volonté de passer en force se traduit par la mise en place d’un plan de formation au niveau national avec des déclinaisons académiques dont l’objectif est avant tout une mise au pas des personnels.
Ce plan de formations obligatoires (formations censées se dérouler en dehors du temps de service des enseignants !) est contraire au droit des personnels à la formation continue, et viendra diminuer d’autant l’offre de formations.
Dans notre académie de Toulouse, la Rectrice affirme être en capacité de trouver d’ici la fin de l’année civile quelques 1 000 enseignants volontaires après avoir formé près de 500 « cadres » d’ici la fin octobre…
Cette précipitation et la volonté de former des « formateurs-cadres » principalement parmi les personnels de direction et les inspecteurs montrent à quel point il faut faire passer « par le haut » ce que les personnels continuent de refuser. D’ailleurs, l'un des axes de travail lors du séminaire du 15 septembre organisé par la Rectrice n’était-il pas : « outiller les formateurs pour réduire les résistances (oppositions, peur, doutes) » ?
C’est dans cet esprit que des consignes ou conseils ont été donnés aux chefs d’établissement pour ficher les enseignants en 3 catégories (réfractaires ou opposants, passifs et enfin volontaires et progressistes…).
Même si le rectorat annonce qu’il s’agirait d’une faute de la part d’un IPR, cette démarche est dans la continuité de ce que nous avons déjà connu dans notre académie avec, notamment, le fichage dont ont été victimes nos collègues du collège Bellefontaine de Toulouse.
Nous ne participerons pas à ces formations-formatages dont l’un des principes est la création d’une sorte de hiérarchie intermédiaire (une de plus !).
Malgré tous les relais médiatiques, il apparait de plus en plus difficile au Ministère de faire passer cette casse du collège comme une avancée qui enchanterait l’ensemble de la communauté scolaire.
Non, cette réforme ne doit pas passer. Personne n’en veut et dans l’intérêt des élèves nous demandons son abrogation et la mise en place de discussions sur d’autres bases.

Retrouvez et diffusez ce communiqué de presse de la CGT Educ'action 31 sur la "formation sur la réforme du collège".

Lisez et diffusez le tract intersyndical qui rappelle les motifs du rejet de cette réforme.

Envoyez la carte postale Abrogation de la réforme ; un autre projet pour le collège ! au Président de la République.
 

Réforme du collège : la lutte se poursuit !
Tag(s) : #Mobilisations, #Actualités-actions Education