Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une soirée pour arrêter de regarder le doigt, quand on nous montre la lune (capitaliste)...

Jeudi 21 janvier à 20h30

à la Bourse du Travail, place Saint Sernin, Toulouse.

Conférence-débat :

 " Le capitalisme paradoxant " 

de et avec Vincent de Gaulejac

en partenariat avec la Librairie Terra Nova et Avanti Popolo

dans le cadre du cycle de l'Université Populaire de Toulouse

sur le Travail.

« C’est paradoxal ! » : l’expression semble s’être banalisée. Elle exprime la surprise, l’étonnement, la colère parfois, devant des situations jugées incohérentes, contradictoires, incompréhensibles. Quelques formules glanées ici et là illustrent cette inflation du paradoxal : « Je suis libre de travailler 24 heures sur 24 », « Il faut faire plus avec moins », « Ici, il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions », « Je traite de plus en plus de travail en dehors de mon travail et inversement », « Plus on gagne du temps, moins on en a »
L’ouvrage analyse la genèse et la construction de cet « ordre paradoxal ». Il explore les liens entre la financiarisation de l’économie, l’essor des nouvelles technologies et la domination d’une pensée positiviste et utilitariste.

Vincent de Gaulejac, professeur émérite à l’université Paris 7-Denis Diderot, président du Réseau international de sociologie clinique (RISC), auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont La Névrose de classe, La Société malade de la gestion et Travail, les raisons de la colère.

Plus d'info sur le site de l'Université Populaire de Toulouse (UPT).

Tag(s) : #Educ pop