Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AUX PARENTS DES COLLÉGIEN-NES Réforme du collège : l'arnaque gouvernementale

Réforme du collège =
– de temps scolaire
+ de dispersion
+ de concurrence

Vos enfants, nos élèves, sortiront de l'école :
moins instruit-es, plus formaté-es, plus loin de l'égalité

FUTURE GRILLE HORAIRES : www.reformeducollege.fr


PARAVENT PÉDAGOGIQUE : LA PASSION DU PROJET POUR LE PROJET
> Des projets imposés sans la volonté des enseignants et sans souci des bien-fondés pédagogiques ;
> De l'Accompagnement Personnalisé sans travail en groupes garanti ;
> Des EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires), censés décloisonner les enseignements, mais qui vont surtout désorienter les élèves les plus en difficulté ;
> Beaucoup de travail de concertation et de préparation pour les EPI (Enseignements Pratiques
Interdisciplinaires) au détriment de l'adaptation et du suivi individuels des élèves.
➢ Une réforme financière déguisée en réforme pédagogique déjà imposée dans les Lycées professionnels et généraux en 2009 et 2012.


BAISSE DRASTIQUE DES TEMPS D'ENSEIGNEMENT
> 13% d'horaires disciplinaires en moins, soit presque 3 mois de cours en moins sur les 4 ans du collège ;
> Baisse des connaissances des élèves au profit de compétences indéfinissables ;
> Réduction du temps consacré à l'acquisition de raisonnements propres à chaque discipline ;
> Plus aucune aide aux devoirs, ni d'accompagnement éducatif.
➢ Des économies réalisées sur le dos des élèves : baisse des moyens affectés et moyens non garantis après 2017 et ces moyens sont déjà prélevés sur ceux des lycées.

AUTONOMIE ET CONCURRENCE : INÉGALITÉ DE TRAITEMENT DES ÉLÈVES
> Moyens non garantis, répartis par les chefs d'établissement selon leur bon vouloir ;
> Enseignements et programmes disparates et déséquilibrés selon les établissements, créant des concurrences des inégalités sur les territoires ;
> Risque de « spécialisation des collèges » qui favorisera le contournement de la carte scolaire ;
> Risque accru de classes et de collèges de niveau ;
➢ La fin d'une éducation « nationale », partagée par tou-tes les citoyen-nes et un renforcement des inégalités sociales et territoriales.


DES ENSEIGNANTS MÉPRISÉS
> Des projets imposés vont empêcher les projets déjà existants et les projets spontanés des équipes ;
> Aucune formation des enseignant-es à l'interdisciplinarité et à la « co-intervention » ;
> Aucun temps de concertation prévu ;
> Des salaires bloqués depuis 20 ans : salaires réels en baisse ;
➢ Des enseignants épuisés et en souffrance, en raison de conditions de travail intenables.

 

LA RÉFORME REVENDIQUÉE PAR LA CGT EDUC'ACTION
• Un nombre maximal de 20 élèves par classe (15 en éducation prioritaire) ;
Des personnels en nombre suffisant pour couvrir l'ensemble des besoins (Aed, CPE, COP, personnels administratifs, de laboratoire, de santé et sociaux) ;
• Des moyens pour travailler en groupe à effectifs réduits, dans un cadrage national ;
Une véritable prise en charge des élèves en difficultés en donnant les
moyens de fonctionner aux dispositifs existants : SEGPA, EREA, RASED, ULIS, ...
• Des moyens pour une formation des enseignant-es repensée.

Lisez et diffusez notre tract aux parents sur la réforme du collège.

Ecole : les pièges de la concurrence de Sylvain Broccolichi, Choukri Ben Ayed, Danièle Trancart, La Découverte, 2010.

Tag(s) : #Actualités-actions Education