Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UN ENSEIGNANT ABSENT = UN REMPLAÇANT

Disons-le tous ensemble vendredi 05/02

en nous mettant en grève

avec un pique-nique revendicatif à partir de 12h

à l’école élémentaire Bastide suivie d’une assemblée générale.

Avec le soutien de la CGT Educ’action 31, SNUIPP et SUD EDUCATION 31.

 

Nous, enseignants ZIL REP +, voulons exprimer notre indignation face au manque de remplaçants. Cette carence du remplacement dans l'académie, que ce soit en nombre de brigades ou de ZIL ne nous permet pas d'exercer notre travail dans des conditions correctes, que l'on soit titulaire ou remplaçant. En effet, l'apprentissage et la sécurité des élèves sont mis en danger ainsi que notre santé.

NOUS SOMMES TOUS DANS LA MÊME GALÈRE

En ce qui nous concerne, les difficultés liées au nombre de classes que nous remplaçons (21), ainsi qu’aux caractéristiques particulières des écoles en Réseau Éducation Prioritaire, deviennent insurmontables quand nos collègues absents ne sont pas remplacés. Nous connaissons mal les locaux, les élèves ; gérer ces classes nous demande un surcroît de concentration et d'énergie. Et nous devons pratiquement tous les jours depuis décembre gérer les problèmes d'absences non remplacées dans notre équipe. A cela, en maternelle, se rajoute le problème des ATSEM non remplacées. Nous avons des spécificités liées à notre poste mais cette problématique des enseignants non-remplacés est partagée par l'ensemble du corps enseignant.

ALORS ÇA SUFFIT !

Le jeudi 28/01 à l'école D. Daurat, deux ZIL REP+ n’étaient pas remplacés. Nous avons alors exprimé auprès de l’administration l’impossibilité de répartir sereinement 8 élèves supplémentaires par classe. L’inspection n’a pas entendu nos arguments, a prétexté le manque de remplaçants sur l’académie et nous a demandé de bricoler encore une fois pour assurer le service ! Suite à cet incident, nous avons décidé de déposer une intention de grève pour le vendredi 05/02 de 8h20 à 16h. En invoquant systématiquement notre conscience professionnelle pour qu’on continue de faire classe dans des conditions toujours plus dégradées, l’administration nie volontairement la réalité, alors que ce sont les élèves qui sont les premières victimes de cette situation.
Dans de telles conditions, notre équipe est en souffrance et cela touche directement les élèves, ainsi que les enseignants titulaires des écoles REP+ qui ne peuvent pas profiter pleinement du dispositif. Mobilisons-nous pour que les enseignants absents soient systématiquement remplacés.

Affichez et diffusez ce tract d'appel à la grève vendredi 5 février pour le remplacement des professeurs des écoles absents.

Tag(s) : #Mobilisations, #Actualités-actions Education