Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Halte à la répression du mouvement social !

«LOI TRAVAIL = DOUBLE PEINE

RÉGRESSION SOCIALE

RÉPRESSION SOCIALE

STOP AUX ATTAQUES POLICIÈRES !»

Mardi 3 mai, une occupation du restaurant Mac Donald de la Place du Capitole à Toulouse a été organisée dans le cadre de la lutte contre la loi travail.
Alors que cette occupation symbolique se déroulait dans une ambiance très chaleureuse et pacifique, les forces de l’ordre, en nombre impressionnant, ont chargé très violemment, usant de matraques, de gaz lacrymogènes… et ont pénétré dans le restaurant après en avoir détruit la plupart des vitrines aux alentours de 21h.
Les seules dégradations matérielles sont du fait des forces de l’ordre.
Un de nos camarades de la Cgt a été arrêté et conduit au commissariat de Toulouse. Aussitôt ce sont près de 300 personnes qui se sont rassemblées en soutien devant le commissariat jusque 23 heures.
Alors qu’aucun fait ne pouvait être retenu contre lui, la police a décidé malgré tout de le placer en garde à vue plusieurs heures.
La Cgt Educ’action 31 condamne avec force la violence dont le mouvement social en général fait l’objet de la part d’un pouvoir aux abois et qui n’a plus que cette violence à opposer au peuple pour faire passer ses réformes réactionnaires aux seuls bénéfices d’un patronat jamais rassasié. Ce qui s’est passé hier soir n’est que la suite des situations vécues par nos camarades d’Air France, de Goodyear,…
Aujourd’hui, les manifestations sont chaque fois l’occasion d’assister à un déploiement de forces de l’ordre hallucinant, anxiogène et particulièrement inquiétant avec une violence physique toujours plus grande et des victimes plus nombreuses, dont certaines seront marquées à vie.
Le pouvoir a franchi un cap en usant de violence physique contre des militant-e-s usant d’actions non violentes pour exprimer des revendications et en arrêtant l’un d’entre eux.
La Cgt Educ’ation 31 condamne ces pratiques inacceptables et totalement injustifiées et demande à ce qu’elles cessent afin que chacun-e puisse s’exprimer librement.

 Toulouse, le 4 mai 2016, la CGT Educ'action 31.

Diffusez ce communiqué.

 

Tag(s) : #Interpro, #Communiqués de Presse, #Loi-travail