Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


RETRAITES

PUBLIC, PRIVE : NOUS SOMMES TOUS CONCERNES !



Les cinq centrales syndicales, CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, ont appelé à «
une journée nationale interprofessionnelle d’action et de manifestations » le 22 mai « pour la défense de la retraite solidaire ».

La réforme Balladur en passant par la réforme Fillon et l’alignement des régimes spéciaux, ont considérablement dégradé les retraites.

Aujourd’hui les réformes sur les retraites se déclinent en trois points :

 

  • Augmenter la durée de cotisation (elle passerait à 41 annuités d’ici 2012) et faire reculer l’âge donnant droit au départ à la retraite.

  • Faire baisser le montant des pensions . La précarité très forte des jeunes, des femmes, des chômeurs, l’âge moyen de départ à la retraite qui est aujourd’hui de 58 ans, les carrières incomplètes... tout cela rend de plus en plus difficile l’accès à une retraite à taux plein. Le système de décote renforce cette logique.

  • Développer les fonds de pension, appelés plans « épargnes-retraites » (réforme Fillon de 2003) : ce qui vise à moins rémunérer les retraites et ouvrir aux marchés financiers le domaine de la retraite, sur fond d’exonérations fiscales et sociales. Pour ceux et celles qui en auront les moyens il y aura la retraite par capitalisation, pour les autres, un peu plus de misère et de précarité ! 

 

Le gouvernement invoque l’équité pour justifier les réformes des retraites mais il ne s’agit ni plus ni moins que du démantèlement des systèmes de protection sociale collectifs : celui de l’assurance maladie, celui des retraites par répartition. En réalité, ces réformes ne font que renforcer les inégalités.

 

Ensemble, exigeons

 

  • L’âge du départ à la retraite à taux plein à 60 ans, plus tôt pour ceux et celles qui effectuent des travaux pénibles ou totalisent les annuités nécessaires au départ à la retraite.

  • Le retour aux 37,5 ans de cotisation pour tous (public/privé), pour une retraite à taux plein.

  • La prise en compte pour toutes et tous des périodes de stage, d’étude, ou de chômage dans le calcul de la retraite.

  • Le droit au travail, le plein emploi pour les femmes, les jeunes, l’égalité salariale entre hommes et femmes, qui mèneraient à un mieux-être social de tous et à des cotisations supplémentaires pour financer les retraites.

  • Pas de départ à la retraite avec un minimum global inférieur au SMIC.

 

TOUTES ET TOUS EN GREVE LE 22 MAI 2008 !

 

MANIFESTATION

14h30 - ARNAUD BERNARD

La CGT Educ'action 31

Tag(s) : #Mobilisations