Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Appel intersyndical de

SUD EDUCATION 31, CGT EDUC'ACTION 31, CNT-SSE 31

REFUSONS LE LPC !

Différencier “évaluation par compétence” et “pédagogie par compétence”

L’institution ne considère les compétences que sous l’angle de l’évaluation alors qu'elles sont pour nous à prendre sous l’angle de la pédagogie, en ne relayant pas les savoirs au rang d’outils mais en les réaffirmant comme une des composantes essentielles de l’école.

Toutes les compétences ne peuvent pas être évaluées

L’éducation doit s’impliquer davantage dans la formation du futur citoyen. Mais l’école ne peut évaluer des compétences qui n’auraient pas été travaillées tout au long de l’année.

Les évaluer sans un travail préalable donnerait un poids inacceptable à l’origine sociale des élèves : ce n’est pas ça l’école de « l'égalité » !

Un outil de fichage

Devenu subrepticement une application numérique depuis janvier 2010, le LPC n’est donc pas un outil pédagogique. Les données personnelles qu’il contient — et qui relèvent purement et simplement du fichage — sont exportables sur n’importe quel fichier de n’importe quel service : la mobilisation des parents et des enseignants avait permis que les compétences soient retirées des données enregistrées sur Base­ Élèves, elles reviennent par la fenêtre, grâce au LPC !

Une exigence des patrons européens

L’instauration du LPC, mettant en œuvre le programme éducatif de l’OCDE, répond en réalité aux seules exigences du patronat : ce qui est en ligne de mire, c’est la suppression des grilles de qualification des conventions collectives.

 

Considérant que ce livret n’est pas un outil de communication efficace et clair en direction des familles,

Considérant que ce livret entraînerait une surcharge de travail non

comptabilisée qui se ferait au détriment du temps consacré aux préparations de

la classe et à la réflexion pédagogique,

Considérant que ce livret est porteur d’une conception restrictive de

l’évaluation et induit des pratiques pédagogiques rétrogrades,

Considérant que ce livret n’est un outil de travail ni pour les enseignants du

primaire ni pour les enseignants du secondaire, mais bien un fichage,

Considérant qu'il constitue aussi une menace pour notre statut dans le cadre de la mise en œuvre de l’évaluation ministérielle informatisée des enseignants

En bref parce que c'est un outil anti-pédagogique et dangereux!

Nous appelons les équipes du 1eret du 2nddegré à boycotter collectivement le Livret Personnel de Compétences et à refuser de le remplir !

Retrouvez cet appel ici.

Tag(s) : #Communiqués de Presse