Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

# Élections 2018 : Professions de foi CTA et CAPA par corps

Du 29 novembre au 6 décembre prochain,

les salarié·es de l’Éducation nationale

sont appelé·es à élire leurs représentant·es

dans deux types d'instances,

aux niveaux académique et national :

  • les commissions paritaires pour une défense individuelle, selon des règles équitables et collectives des personnels ;

  • les comités techniques qui permettent aux représentants d'exprimer les besoins et les revendications du monde éducatif auprès des instances ministérielles et rectorales.

 Ne tardez pas :

votez et appelez à voter CGT !

Lisez et diffusez nos professions de foi et nos listes académiques :

Consultez et votez aussi pour les professions de foi et les listes des CAPN (Commission Administrative Paritaire Nationale) et la profession de foi et la liste du CTM (Comité Technique Ministériel).

Pour les AENES, les CPE, les Infirmier-es, les COP, les ASS, les ITRF, les ATRF, les personnels de direction et les professeurs d'EPS, la CGT Midi-Pyrénées n'a pas pu présenter de listes académiques pour les CAPA. Mais vous pouvez voter CGT pour le CTA (Comité Technique Académique) : liste et profession de foi.

Si vous appartenez à ces catégories de personnels, n'hésitez pas à nous contacter pour impulser un travail de syndicalisation qui puisse permettre d'avoir une représentation CGT lors des prochaines élections professionnelles.

 

Pour voter, avec ou sans notice , rendez-vous sur l’espace électeur y entrer avec son adresse académique et créer un mot de passe après confirmation sur l’adresse mail académique.

Si vous n'avez plus votre identifiant, il suffit de cliquer sur demande d’un nouvel identifiant.

Pour l’obtenir par SMS , il faut alors renseigner le numéro de téléphone portable, le NUMEN et la date de naissance.

Plus d'infos sur le site de la CGT Educ'action de l'Académie de Toulouse et sur le site national de la UNSEN CGT Educ'action.

 

La CGT Educ'action, c'est :

  • un syndicat de lutte contre les réformes libérales et pour une école de l'égalité : la CGT-Educ’action  combat les réformes libérales du gouvernement : suppression massive de postes, réformes comptables des parcours scolaires, retraites, salaires, fiscalité... La CGT agit pour que, tous ensemble, femmes et hommes,  nous luttions contre l’injustice sociale et que nous construisions un projet démocratique et émancipateur pour l'école.
  • un syndicat interprofessionnel pour tous les personnels : la CGT-Educ’action, membre de la première confédération de salarié·es, syndique et aide tous les personnels, quels que soient leur statut et leur fonction. La CGT propose un syndicalisme unitaire et revendicatif.
  • un syndicat pour votre défense individuelle et collective : la CGT-Educ’action, est  attachée, avec ses élu·es, à la défense de tou·tes les salarié·es : mutations, déroulement de carrière, affectations, problèmes particuliers… La CGT est une force à vos côtés, pour vous défendre et conquérir de nouveaux droits.

Nous

revendiquons !

  • un service public de qualité : des conditions d'étude et de parcours scolaire favorables à l'épanouissement de l'élève dans la société.
  • une école de l'émancipation : un égal accès à une éducation émancipatrice sur tout le territoire.
  • une fonction publique valorisée et solidaire : la valorisation des métiers de l'enseignement à travers la formation, les statuts et les conditions de travail.

Nous ne voulons pas...

...d'une école soumise aux dogmes du libéralisme économique :

  • de la mise en concurrence des établissements, des personnels et des familles au nom de l'autonomie ;

  • de la sélection pour l'entrée à l'université : Parcoursup...

  • de la fusion des académies et de la régionalisation de l’Éducation ;

  • du socle commun et de son livret de compétences (LSU) qui vise à une éducation segmentée, fondée sur l'employabilité concurrentielle des individus et qui conduit à renforcer les inégalités culturelles et sociales ;

  • d'une idéologie marchande de l'École qui conditionne les moyens aux "projets d'établissements" ou "projets d'école" et aux "contrats d'objectifs" couplés à des évaluations instrumentalisées (tests de positionnement, évaluations diagnostiques) ;

  • de l'intrusion des entreprises dans la pédagogie et les projets scolaires ;

  • des réformes gestionnaires qui imposent une surcharge de travail et mettent à mal nos actions pédagogiques : réformes du collège et des lycée ;

  • des attaques contre le statut de fonctionnaire (PPCR, CAP 22...) et la retraite ;

  • d'emplois précaires et déconsidérés : AESH, AVS, AED, CUI, EAP... ;

  • des pressions hiérarchiques ainsi que des modes d'évaluations administrative et pédagogique infantilisants ;

...de la baisse des moyens :

  • des salaires bloqués depuis 20 ans, des progressions de carrière ralenties, de la casse des retraites ;

  • des suppressions massives de postes, notamment chez les administrati·ves ;

  • des moyens en heures-postes insuffisants ;

  • des primes aux mérites ;

  • d'un manque crucial de remplaçant·es qui conduit celles et ceux qui sont affecté·es à vivre des situations insupportables ;

  • de la réduction des moyens consacrés à la formation ;

  • des remboursements incomplets des frais de déplacements ;

  • de la baisse des crédits d'enseignement ;

...de la dégradation des conditions de travail :

  • de la gestion managériale des personnels ;

  • des postes fractionnés ;

  • des surcharges de classes ;

  • de l'augmentation de la charge de travail ;

  • du cumul des réunions et des tâches administratives ;

  • de l'annualisation du temps de travail qui dérègle l'organisation de la vie privée ;

  • de l'obligation des heures supplémentaires, qui plus est mal payées.

Tag(s) : #AVS-AESH, #Actualités-actions Education, #Carrières : mutations - concours..., #Fonction publique, #Premier degré, #Services publics, #Vie syndicale et elections professionnelles, #non-titulaires, #AED, #AESH