Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Motion de la FCPE présentée au Conseil d’Administration

 

           Du lycée général et technologique Déodat de Severac

Le 12 février 2008  

Les parents élus de la FCPE dénoncent les conséquences de la réduction du budget de l’Education Nationale, entraînant une insuffisance notoire des moyens attribués aux établissements scolaires pour la rentrée 2008. 

Ainsi, les enseignements obligatoires ne pourront être couverts qu’au prix d’une augmentation des heures supplémentaires année (HSA) et des blocs mobiles provisoires (BMP) au détriment des heures poste (HP).  

L’objectif annoncé est bien de réduire le nombre de fonctionnaires (suppression de  11200 emplois dans l’Education), en dehors de toute considération pédagogique.

Ce choix du gouvernement a des effets pervers évidents tels que la réduction de la diversification de l'offre pédagogique, la dégradation de l'encadrement des élèves, l’impossibilité d’assurer les remplacements d'enseignants absents. 

Pour la rentrée 2008, Le lycée général et technologique Déodat de Severac, va rendre 5 postes d’enseignants et affiche: 

  • une baisse de la DGH  à périmètre pédagogique constant
  • une augmentation des HSA (heures supplémentaires année)
  • une reconduction des BMP (blocs moyens provisoires) avec des enseignants affectés sur plusieurs établissements et le risque que des enseignements ne soient pas ou ne soient que partiellement assurés.

La DGH affectée n’est pas à la hauteur des besoins de l’établissement. La réduction de la DGH augure mal de la capacité à répondre aux ambitions du projet d’établissement, axé sur la lutte contre l’échec scolaire, et remet en cause sa réelle mise en application.

La baisse, toujours plus marquée, des « heures poste » (HP), précarise les moyens d’enseignements affectés au lycée général et technologique. Elle entrave gravement le travail des équipes pédagogiques et hypothèque l’avenir des jeunes.

Dans ces conditions, les représentants des parents FCPE, voteront contre la répartition proposée par les chefs d’établissement.

Tag(s) : #Actualités-actions Education